Politique
Urgence   |   L'oeuvre   |   Travail   |   Suspense   |   Classification   |   Préjugés   |   Métamorphoses   |   Pistes   |  

Travail

CARRIER

Cette production pèse théoriquement sur plus de sept cents députés, en réalité beaucoup moins. L’activité des députés varie en effet selon leur tempérament, leurs options, leurs convictions, le climat général.Cependant, en général, les Conventionnels débordent d’activité… à condition d’être en accord avec la politique suivie.

Les députés actifs, en dehors de leur participation aux débats, remplissent des fonctions variées. Membres des comités ou des commissions provisoires, élus président ou secrétaire de l’Assemblée, investis de missions dans les départements ou aux armées, ils n’ont pas assez de vingt quatre heures quotidiennes pour remplir leur tâche. Surtout dans la mesure où beaucoup d’entre eux mènent de front une activité parallèle de journaliste ou de clubiste virulent.

Collectivement, la Convention a siègé approximativement 3600 heures par an, sans interruption, sans vacances. Elle siège les dimanches et les decadis (le jour férié républicain). Comparées au chiffre de 850 heures de séances annuelles des assemblées actuelles, le chiffre correspondant de 3600 heures, quatre fois supérieur, donne une idée du travail réalisé en trois ans. Peu après la session, un écrivain royaliste, pour démontrer l’anarchie du régime républicain, a critiqué le nombre élevé des décrets votés par la Convention, notant au passage que beaucoup d’entre eux s’annulaient ou se contredisaient. Les circonstances expliquent ces errements. Il reste que la mesure du volume de travail fourni laisse perplexe. En 1130 jours, la Convention a promulgué 11210 décrets.Ce chiffre donne une moyenne de dix lois ou décrets par jour, ou encore de 3600 décrets et lois par an. Ce chiffre-là est à comparer aux 1000 à 1200 lois et décrets annuels qui paraissent aujourd’hui au Journal Officiel. Certes, la société s’est complexifiée considérablement, mais les moyens matériels mis à la disposition des parlementaires ont suivi une évolution analogue. On retrouve là le décalage entre l’activité fébrile d’une assemblée en pleine effervescence, transcendée par l’importance de sa mission et de sa responsabilité, et celle d’une assemblée en régime de croisière. Il faut retenir ce chiffre: la Convention rend un décret à l’heure!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>