Mentalite
Vertu   |   Raison   |   Peuple   |   Intransigeance   |   Soupçon   |   Haines   |   Exaltation   |  

Exaltation

11-THERMIDOR

Autre aspect de la mentalité conventionnelle : la fascination devant l’immensité de leur tâche. La phrase de l’Internationale, “Du passé, faisons table rase”, s’applique exactement au credo conventionnel. La Convention hérite d’une situation sans précédent dans l’histoire. Depuis, l’Histoire a été riche en expériences politiques instructives.La Convention, elle, manque de références historiques valables.Elle écrit sur un tableau vierge. C’est un stimulant extraordinaire, que de légiférer pour l’univers et l’éternité. Tout est à créer et à concevoir dans tous les domaines de l’activité humaine. Le débat d’idées donne libre cours à toutes les compétences et aux imaginations débridées. L’exaltation gagne tous ses membres, pénétrés de généreux élans pour la postérité.
De là, l’apparition de projets loufoques et d’utopies naïves, ou même dangereuses. Les Conventionnels ont foi dans l’utopie.Elle doit et elle va se réaliser. Il suffit d’appliquer scrupuleusement le principe clair de l’égalité énoncé dans l’Article Ier de la déclaration des Droits de l’Homme. La chute du trône, la disparition de la distinction entre citoyens actifs et passifs, préfigurent l’utopie démocratique.
En même temps, le système représentatif est sacré. La représentation nationale, garante de la liberté, doit rester intacte. Si un seul de ses membres est empêché d’exercer ses droits de représentant du peuple, cela signifie que “l’ignoble tyrannie étend son voile noir sur toute la nation.” Tous jurent de maintenir l’intégrité de la représentation nationale et de mourir plutôt que de “voir la France retomber sous le joug du despotisme.”
Ainsi, pour la plupart, animés de nobles sentiments et de l’amour du Peuple, apôtres d’une vie politique exemplaire, dégagée des scories de l’Ancien Régime, secret, ignorance, corruption, les députés sont convaincus d’entreprendre un travail salutaire pour le bonheur commun, dans le respect de la souveraineté du peuple.
La psychologie des députés évolue au contact de réalités récalcitrantes. Les épreuves traversées génèrent de nouvelles mentalités, plus réalistes, moins naïves, moins exaltantes, plus sanglantes. Cependant, s’il est vrai que quelques énergumènes trouvent un formidable exutoire dans la violence, plus que les travers individuels, l’incompréhension, la méfiance, l’intransigeance, expliquent le formidable déferlement qui s’annonce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.